Une recette (inspirée par CVF N°114) que j'avais envie de faire depuis déjà longtemps. De l'excellent poisson du marché réservé au congélateur. Deux bonnes raisons de se lancer !

Voilà donc un plat peu compliqué, très parfumé (un vrai goût de couscous !)  à refaire sans hésitation.

      

couscous

Couscous aux boulettes de poisson

pour 4 pers (env. une douzaine de boulettes)
Le bouillon :
2 oignons
4 carottes
4 navets boule d'or
2 gros panais
1 branche de céleri, livèche...
5 cas de sauce tomate (ou un peu de concentré de tomates)
150 g de pois chiches secs
1/2 l de fumet de poisson
1 cas de ras el hanout
une pincée de piment
huile d'olive, une dosette de safran, sel

Les boulettes :
400 g de filet de poisson (ici de la julienne)
1 oeuf
1 tranche de pain de mie
10 brins de persil
1 gousse d'ail
un peu de farine
sel, poivre, noix de muscade

 

Le bouillon :
- Cuire les pois chiches à la cocotte minute pendant 30 min
- Eplucher les carottes, panais et navets et les détailler en tronçons
- Emincer les oignons
- Faire revenir dans une cocotte les oignons dans de l'huile d'olive puis ajouter tous les légumes (sauf les pois chiches) , le ras el hanout, le piment, la sauce tomate et le fumet de poisson. Ajouter environ 1 l d'eau
- Laisser mijoter 1 h à 1 h30 jusqu'à ce que les légumes soient cuits. Saler et ajouter le safran et les pois chiches en fin de cuisson

Les boulettes :
- Hacher grossièrement la chair du poisson au couteau puis la mélanger à l'oeuf, au pain de mie émietté, au persil et à l'ail hachés. Saler, poivrer et muscader
- Former à la main des boulettes (3-4 cm) puis les rouler dans de la farine
- Faire chauffer de l'huile dans une poêle et y faire dorer rapidement les boulettes
- Prélever quelques louches de bouillon, les verser dans une casserole et y ajouter les boulettes. Mettre sur feu doux et laisser cuire 15 à 20 min

 

Au moment de servir, réunir le bouillon et les boulettes dans un grand plat puis servir avec de la semoule à couscous

 

Il n'y a pas de courgettes... ce n'est tout simplement pas la saison ; j'ai choisi de les remplacer par des panais, qui finalement prennent très bien leur place.