On rencontre plus couramment la bardane sur les talus plutôt que dans les potagers. Cette plante est également appelée gobo et est utilisée en cuisine japonaise.

Au printemps nous avons été tentés par la page "légumes oubliés" dans un catalogue de graines ; nous avons donc semé de la bardane géante (sur une petite surface....juste pour goûter !). Je dois avouer que je ne savais même pas que cette plante pouvait se manger.
Il semblerait que l'on puisse manger toutes les parties de la plante (feuille, pétiole et racines). Je n'ai pas tenté de cuisiner les feuilles car elles me semblaient vraiment trop charnues !
Par contre on a tenté de cuire les pétioles mais après 30 min de cuisson les tiges étaient toujours aussi dures et fibreuses, très fibreuses ! ECHEC!

Nous étions plus confiants quant à la cuisson des racines, qui se cuisinent comme les salsifis. Elles ont cuit quand même 45 min à la cocotte minute (il faut les tremper dans de l'eau citronnée après épluchage pour éviter le noicissement)  ; ensuite je les ai mises dans un plat et recouvertes d'une sauce béchamel avec du comté râpé . Puis j'ai placé le plat sous le grill du four.

bardane001

   

bardane

Verdict : la bardane a un goût discret proche de celui du coeur d'artichaut. La texture reste assez ferme.
J'ai apprécié de pouvoir goûter ce légume même si sa préparation n'est pas des plus rapide : les racines sont  fourchues donc difficiles à éplucher et ont une forte tendance à noircir les doigts